Dossier Spécial Cuir : confinement, recyclabilité et réparabilité

Avec la prise de conscience globale de l’impact que notre société de consommation a sur l’environnement, nombreux sont les consommateurs qui souhaitent réduire leur empreinte carbone en faisant des choix bienveillants pour la planète. Ce questionnement autour de l’écoresponsabilité des produits que nous achetons — et par extension en tant que professionnels de l’industrie, que nous vendons — a mis en lumière de multiples enjeux, notamment celui relatif à l’utilisation de matières premières d’origine animale. La filière cuir française a fortement pâti de l’image cruelle et polluante qui lui est accolée.

À l’occasion de la publication de l’étude “Changer de Mode sans changer d’air” qui s’interroge sur les contours de la mode post-COVID, SED NOVE Studio a préparé un dossier spécial cuir qui traite de deux enjeux incontournables pour la filière cuir : la durabilité de la matière cuir, et le rôle charnière que l’industrie du cuir joue dans une société française consommatrice de viande à 97%.

Leopolda Contaux-Bellina, fondatrice de SED NOVE Studio, s’est entretenue avec Jean-Pierre Verneau, Président de la Fédération Française de la Cordonnerie Multiservice, sur la dichotomie entre recyclabilité et réparabilité, axes majeurs qui s’opposent au sein de la filière cuir désireuse de se tourner vers l’économie circulaire.

Enfin, SED NOVE Studio s’est adressé au Syndicat Général des Cuirs et Peaux, organisation représentante des revendeurs et négociants de peaux brutes en France, pour mettre les projecteurs sur la situation exceptionnelle à laquelle la filière cuir a fait face pendant le premier confinement, lorsque l’industrie agroalimentaire continuait de produire de la viande alors que les tanneurs n’étaient pas en mesure de transformer les peaux en cuir. 

 

Pour télécharger l’étude (39 pages), remplissez ce formulaire :

 

“Changer de Mode sans changer d’air” est une étude menée par Consciences de Mode, collectif pluridisciplinaire dédié à l’exploration de la mode de demain dont SED NOVE Studio est membre fondateur. De mars à mai 2020, le collectif a interrogé plus d’une centaine de professionnels de l’industrie de la mode pour recueillir leur vision d’une mode post-COVID. Espoir d’un changement systémique de la filière toute entière, nouveaux modèles de consommation, enjeux d’une relocalisation émergente, défis d’une mondialisation respectueuse de l’humain et de l’environnement… De nombreux chantiers identifiés par celles et ceux qui constituent la filière et la veulent vertueuse. Une synthèse préliminaire a été publiée en juin 2020 sous la forme d’un webcast. L’étude finale a été publiée le 22 décembre 2020.

partager sur