septembre : reading list

La rentrée m’a prise de court, je n’ai su rédiger que plusieurs brouillons inachevés de briefs. Le fait est, l’actualité de septembre 2019 sur la mode responsable a été particulièrement dense ! Faute de rédaction aboutie, voici une reading list non-exhaustive des articles qui ont retenu notre attention :

Environnement : Il y a un réel risque pour le luxe à ne rien faire (Les Echos)

“L’enjeu est le bien commun et de sauver la planète, pas de défendre ses parts de marché.”

Le Sénat vote l’interdiction de destruction des invendus non alimentaires (Le Monde)

Le Sénat, à majorité de droite, a voté, mercredi 25 septembre, l’interdiction de l’élimination des invendus non alimentaires, tels que vêtements, chaussures, produits d’hygiène ou de beauté, produits électroménagers.

Le British Fashion Council crée un institut de mode durable (Fashion Network)

Le British Fashion Council veut être plus actif sur le front de la mode durable [et] annonce ainsi regrouper divers programmes et initiatives durables existants sous une organisation nommée Institute of Positive Fashion (IPF), soit l’Institut de mode positive.

Rapport spécial du GIEC : la montée des eaux pourrait atteindre 1,10 mètre à la fin du siècle si rien n’est fait (France Info)

(…) le niveau des mers et océans monte deux fois plus vite, tout en se réchauffant. Autrement dit, l’océan s’acidifie, produisant de moins en moins d’oxygène et de poissons.

Mode durable : le manque d’information, premier frein à l’achat (Fashion Network) + Le secteur de la mode se convertit lentement à l’écoresponsabilité (Le Monde)

Une étude montre que les Français sont prêts à acheter davantage de vêtements et d’articles textiles produits dans le respect de l’environnement, mais peinent à les trouver en magasin.

it’s too late for ethical fashion (i-D)

A sustainability expert explains that progress in the industry is cancelled out by the rate at which the fashion economy is speeding up.

 

share on